La majorité des banques font passer, lors de leurs processus de recrutement, des tests numériques afin d’évaluer votre aisance avec les chiffres, vos capacités quantitatives. Rien de plus normal, étant donné que vous serez confronté, durant votre stage ou CDI, à de nombreuses informations faisant intervenir des nombres, sous tous leurs aspects. Ces tests numériques peuvent prendre la forme de calculs rapides à effectuer, de lectures de graphiques, souvent en ayant à passer par des étapes intermédiaires avant d’arriver à la bonne réponse. Cet exercice suscite, chez la plupart des candidats, une certaine forme de pression, car il apparait comme un couperet qui peut stopper net une candidature pour le job de vos rêves.

Pour autant, il n’est pas nécessaire d’en faire une montagne ! En effet, une bonne préparation permet de passer cette épreuve sans crainte. Premier conseil donc : détendez-vous ! Nous allons tenter ici de vous donner d’autres informations qui vous aideront à préparer au mieux ces tests numériques, et à transformer cet exercice en une simple formalité.

1. Exercez-vous en amont

Si vous ne suivez pas ou plus une formation faisant intervenir des mathématiques, il est important de remettre la machine en marche et de vous exercer à réaliser des calculs. 

  • Amusez-vous à calculer de tête des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions. Pour ces dernières, soyez au clair sur les pourcentages (par exemple, savoir de manière automatique que 1/8e est égal à 12,5%). Cela vous permettra de gagner du temps le jour J, en réalisant vos calculs plus rapidement. 
  • La gestion de l’horloge est en effet un élément clé de la réussite. En général, on vous donnera en moyenne une minute pour répondre à une question. Le calcul ne doit donc pas représenter une contrainte. La plupart des candidats échouent aux tests numériques car ils ne réussissent pas à terminer l’épreuve, en répondant au hasard aux 5 dernières questions (ça vous est déjà arrivé, avouez-le).
  • Lorsque vous aurez réalisé ce rattrapage essentiel, nous vous invitons fortement à vous entraîner en situation réelle, lors de tests blancs. Réviser la base est essentielle, mais la pratique concrète l’est encore plus. Vous trouverez sans problème sur Internet des sites spécialisés dans la préparation de ces tests, comme par exemple JobTestPrep, vous permettant d’évaluer votre niveau et votre marge de progression. Jusqu’au moment où vous serez entièrement prêt pour l’épreuve finale.

2. Quelques trucs et astuces

  • Lorsque vous devrez réaliser votre test numérique sur votre ordinateur, chez vous au chaud, n’oubliez jamais qu’il existe de très fortes chances d’avoir à repasser ces tests le jour des entretiens dans les locaux du recruteur. Vous l’aurez compris : ne demandez pas à votre ami polytechnicien de faire le test à votre place. C’est le meilleur moyen de vous faire exclure du processus de recrutement lorsque vous échouerez au second test. La frustration n’en sera que plus grande. Entrainez-vous seul de votre côté, c’est le meilleur investissement à réaliser.
  • Certaines astuces peuvent également vous être utiles le moment venu. Par exemple, n’hésitez pas à faire appel à votre intuition pour déduire certaines réponses. Lorsque les 4 possibilités sont 10, 100, 1 000 et 10 000, vous n’aurez peut-être pas besoin d’aller au bout du calcul pour comprendre l’ordre de grandeur de la réponse. Cette technique vous permettra d’éliminer rapidement les possibilités incohérentes.
  • Enfin, vous devez absolument apprendre à vous servir de toutes les fonctionnalités d’une calculatrice, même les plus basiques. Ce conseil peut paraître absurde, mais savoir par exemple comment utiliser les puissances vous permettra de gagner un temps significatif.

3. Soyez méthodique

Le stress, ainsi que l’envie d’aller vite pour terminer l’ensemble du test, vous exposent au risque de vous tromper sur certaines questions. Un risque qu’il ne faut pas négliger. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Au contraire, les conseils prodigués précédemment doivent vous permettre de gagner du temps, qui sera utilisé pour deux choses : 

  1. bien lire les questions qui vous sont posées (un seul mot peut parfois changer le sens d’une phrase) pour éviter de tomber dans les pièges
  2. prendre le temps de se relire une fois le test terminé

Soyez méfiants, car certaines questions peuvent vous faire croire que la réponse se trouve directement sous vos yeux, lorsqu’il faut en réalité passer par des calculs intermédiaires. Lecture et relecture, les deux maîtres-mots.


Vous l’aurez compris, passer le stade des tests numériques n’est pas une question de talent, ou de génie. C’est avant tout du travail et de la rigueur. Si vous mettez les efforts nécessaires, vous réussirez dans cette épreuve. Pour information, sachez qu’en moyenne, 50% des candidats à des jobs en Finance en banques échouent lors de ces tests. Moralité : un peu de travail vous permettra d’éliminer la moitié de la concurrence. Pas mal non ?


-----

AlumnEye est le leader français de la préparation aux candidatures et entretiens en Finance, Conseil en Stratégie et Masters Spécialisés.

-----

Suivez Welcome to the Jungle sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre timeline !

Photo by WTTJ @WeShareBonds

Partager sur

Newsletter

Audit, Conseil ou Finance : booste ta carrière !